Jean-Paul Estiévenart

Jean-Paul Estiévenart

Partageant fréquemment la scène avec Logan Richardson, Eric Legnini, Jozef Dumoulin, Dré Pallemaerts, Fabian Fiorini, Philip Catherine, ou encore Géraud Portal, Jean-Paul Estiévenart est incontestablement un des trompettistes à suivre de la scène belge.

Jean-Paul Estiévenart (1985) commence la trompette dans la fanfare de son village Montroeul sur haine, en Belgique, sous le regard avisé et bienveillant de son grand-père. Mordu, il poursuit l'étude de cet instrument complexe à l'Académie de St Ghislain pendant dix années. C'est là qu'il fait connaissance avec le Jazz et s'en passionne instantanément.

En s'installant à Bruxelles en 2004, Jean-Paul devient rapidement une figure incontournable du jazz belge. Il enchaîne les concerts à un rythme effréné qui n'a pas diminué depuis lors.

En 2013, il démarre une nouvelle aventure musicale en créant son trio avec Sam Gerstmans à la contrebasse et Antoine Pierre à la batterie. Leur premier album, "Wanted" (W.E.R.F. Records, 2013) plante un décors singulier dans le paysage du jazz belge et marque le début d'une histoire qui continue encore aujourd'hui. Le trio est profondément imprégné par la tradition mais joue sans cesse avec ses codes et étend ses frontières, tout en conservant l'élégance et l'authenticité de son héritage… Leur deuxième album, "Behind The Darkness" (Igloo Records, 2016) est un opus autobiographique qui fait référence à l'enfance du trompettiste dans les terrils de charbon. Il représente aussi les moments de noirceur rencontrés au cours de son existence. Le titre de l'album annonce pourtant un dénouement positif, alors que Jean-Paul passe le cap de ses 30 ans.

En plus de 10 ans de carrière, Jean-Paul Estiévenart a eu l'occasion de côtoyer de grands noms de la scène internationale du jazz (Enrico Pieranuzzi, Nathalie Loriers, Avishai Cohen - trompette, Logan Richardson, Dré Pallemaerts, Joe Lovano, Noel Gallagher, le Brussels jazz orchestra, Perico Sambeat, Maria Schneider,...). Il joue également dans une dizaine de groupes belges en tant que sideman (Antoine Pierre Urbex, Lorenzo Di Maio quintet, LG Jazz Collective, Manolo Cabras 4tet, Manu Hermia Freetet, Jazz Station Big Band, Mik Maak et beaucoup d'autres), ce qui fait de lui le trompettiste le plus sollicité du pays, avec plus de 40 albums à son actif.

En septembre 2018, Jean-Paul Estiévenart lancera son nouveau projet en quintet avec : le français Romain pilon (guitare), Nicola Andrioli (piano), Nic thys (contrebasse) et son complice Antoine Pierre (batterie). C'est l'occasion pour le trompettiste d'être aux commandes d'un projet avec 2 instruments harmoniques, contrairement à son trio qui n'en comporte aucun. Le répertoire, encore en écriture, proposera une musique lyrique et énergique et laissera beaucoup de place à l'improvisation de chaque interprète. En parallèle, Jean-Paul prépare aussi un troisième album avec son trio.

Sa carrière de leader ne fait sans doute que commencer…

PRIX • Django D'Or en 2006
• Représente la Belgique au sein du big band européen European Youth Jazz Orchestra en 2007
• Prix des Octaves de la Musique en 2009 avec son premier album en quartet, 4in1.